WoWpédie
Bienvenue sur WoWpédie,un site d'actualité sur World of Warcraft.



site d'actualité sur world of warcraft
 
AccueilPortailFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire de wow : les sin'dorei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Radhya
Membre
Membre
avatar

Messages : 1521
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 28
Localisation : Paris

MessageSujet: Histoire de wow : les sin'dorei   Mer 18 Jan - 8:08

Description

Les elfes de sang sont grands et élancés. Contrairement à leur cousin elfes de la nuit, ils ont la peau rose. Ils ont de longues oreilles et de grands sourcils. Leurs yeux sont devenus verts suite à l’utilisation de la magie arcanique.
Ils sont également beaux et athlétique. Leur espérance de vie est grande et certains utilisent la magie pour ne plus vieillir.

Ils vivent principalement au Nord des Royaumes de l’Est, autours de Lune d’Argent, dans une région appelée Quel’Thalas. Ils ont également colonisé l’île de Quel’Danas au nord de leur capitale, dans lequel se trouve le Puits de Soleil, leur source d’énergie magique arcanique.
Ils possèdent également une ville en Outreterre et certains de leurs peuples ont immigré à Shattrah (les clairvoyants).


Suite à l’attaque de leur capitale Lune d’Argent par le Fléau, ils ont décidé de s’habiller en rouge et or pour rappeler leurs frères morts pour défendre leur ville. Ils ont également pris pour nom sin’dorei signifiant « elfe de sang« .
Le Fléau a également corrompu leur source de pouvoir, le Puits de Soleil, et depuis sa chute, ils sont sujets à un sentiment de manque. Certains en sont même devenus fous et pour palier à cette dépendance et à leur besoin d’énergie arcanique, les sin’dorei sont obligés de méditer une heure par jour.

Leurs bâtiments reprennent le style Art Nouveau avec un mélange de pierre, de nature et d’eau.
Les couleurs principales utilisées sont rouge et jaune.


Leur chef est le régent Lor’themar Theron qui n’a pas de légitimé profonde : le prince Kael’Thas lui a demandé se s’occuper des elfes de la région de Quel’Thalas alors qu’il menait une expédition en Outreterre pour trouver une nouvelle source de magie pouvant remplacer l’arcane du Puits de Soleil. Il envoie de manière parcimonieuse des informations à son régent.
Histoire
Origine avant Warcraft


Les elfes de sang ont une longue histoire. Plus de 10 000 avant le début de World of Warcraft, une civilisation est née autours d’un artefact puissant le Puits d’Eternité en Kalimdor (le continent à l’ouest d’Azeroth) et sous la bénédiction de la déesse Elune.
Petit à petit, elle a évolué en kaldorei (enfants des étoiles), les ancêtres des elfes de la nuit. Certains pensent que ce serait trolls qui auraient évolué au contact du Puits mais les elfes de la nuit récusent cette théorie car ils les ont rapidement surpassés.
Dans tous les cas, les kaldorei se sont battus contre les trolls pour la maîtrise d’un territoire assez conséquent.


La civilisation grandit et une partie de la population se concentra sur la magie naturelle et l’autre sur les arcanes. Ces derniers se renommèrent quel’dorei (enfants de nobles naissance ou bien né) se croyant béni par naissance. Ils eurent leur apogée avec la Reine Azshara. Cependant, l’utilisation des arcanes attira l’attention du titan maléfique Sargeras qui vit dans le Puits une source d’énergie pour le rendre encore plus puissant. Il charma la reine et la corruption des arcanes fit son effet. Dès lors, une partie de son peuple accepta d’invoquer Sargeras en Azeroth et lui jura allégeance. Ce fut la première tentative d’invasion de la Légion Ardente en Kalimdor.

La guerre des Anciens commença et mit en péril le monde.
Cependant, la venue de Sargeras prit du temps et les résistants de Kalimdor en profitèrent pour attaquer le Puits avec l’aide du demi-dieu Cénarius et des vols draconiques. C’est pendant cette guerre que le dragon de la terre Neltharion perdit la raison et devint Aile De Mort.
Les chefs non corrompus des kaldorei, la prêtesse Tyrande Murmevent et Malfurion, décidèrent de détruire le Puits afin d’éviter la venue de la Légion Ardente en Kalimdor.


Dans cette nouvelle région, ils découvrirent une nouvelle race, les humains, avec qui ils commencèrent à faire du commerce. Les humains traduisirent le mot « quel’dorei » par « hauts elfes« .
Leur civilisation connut un âge d’or et se développèrent grâce à la magie du Puits du Soleil qui devient le coeur de leur vie.
Cependant, 3 000 ans après leur installation, les trolls attaquèrent Lune d’Argent afin de reconquérir leurs terres. Les hauts elfes faillirent périr et demandèrent de l’aide à leurs frères humains. Ces derniers répondirent favorablement en échange de la magie des arcanes. Les elfes acceptèrent et après la guerre apprirent à 100 humains la magie. Devant le succès de la campagne militaire, le roi d’alors Anasterian fit la promesse d’aider les hommes en cas de conflit contre d’autres grandes civilisations.
Grâce à cette alliance et amitié, les elfes connurent les nains et les gnomes avec qui ils eurent quelques contacts.

Les trois guerres (Les jeux Warcraft )

Les jeux Warcraft commencent lorsque la Horde des orcs prit la ville fortifiée de Hurlevent.
Cet épisode est raconté dans le premier Warcraft.


Suite à la chute de la capitale humaine, les survivants s’exilèrent de leur royaume et demandèrent de l’aide à Lordarearon, un autre royaume dirigé par les hommes.
Pour aider ce peuple naquit la deuxième Alliance composée des nains (les clans Marteaux-Hardis et Forgefer), les gnomes, les hauts elfes et les humains. Comme précédemment, les elfes allèrent au combat avec une petite force menée par Anasterian Haut-Soleil.

Cependant, les trolls profitèrent de cette attaque pour s’allier à la Horde et saccagèrent une petite partie de Quel’Thalas. Les elfes comprirent les dangers et s’impliquèrent plus dans le conflit.
La seconde guerre fut gagnée, les trolls s’enfuirent dans les forêts et les orcs devinrent apathiques.
Suite à la dévastation d’une partie de Quel’Thalas, une partie des hauts elfes s’en prirent aux humains qui n’avait pas su se défendre face à la Horde.


La troisième guerre commença seulement une dizaine d’années après ce passage.
Le début est raconté dans le livre Arthas, l’ascension du Roi liche et dans la fiche de son personnage.
Avec Lordaeron , qui fut totalement détruit, les elfes furent le peuple qui souffrit le plus de ce combat car 90% de leur population furent massacrés par l’armée d’Arthas. Lune d’Argent est totalement détruit et les marques du Fléau sont partout. De plus, le Puits de Soleil qui leur donnait magie et raison de vivre fut corrompu lors de la résurrection de Kel’Thuzad.

Les hauts-elfes, dépendant des arcanes pour vivre n’avaient plus aucune volonté ni énergie. Certains des survivants devinrent fous et perdirent leur magnifique physique. De plus, leur roi Anasterian Haut-Soleil fut tué (en combat) par Arthas et ses principaux généraux ressuscitèrent dans l’armée mort-vivante.


C’est le prince Kael’Thas, membre du Kirin Tor et fils d’Anastérian qui vint en aide à son peuple.
Bien que plutôt tourné vers l’étude de la magie, il prit en main la destinée de son peuple. Suite à la guerre, son peuple se renomma en Sin’dorei, c’est à dire elfe de sang, afin de commémorer leur famille mort au combat face au fléau.

Le prince Kael’Thas commença par honorer la promesse de sa famille pour aider les humains de Lordaeron quand ils seraient en danger. Cependant, leur chef Garithos était pourri et n’avait pas confiance en eux.
Ce dernier demanda aux elfes de sang de tenir une région dans laquelle se trouvait une forte concentration de combattants du Fléau. L’armée décimée de Kael’Thas ne pouvait pas atteindre cet objectif et seule l’intervention des naga menées par Dame Vashj les sauva. Cependant, Garithos y vit un signe de trahison et emprisonna le prince et son armée.

Grâce à l’aide de Vashj, les Sin’dorei rejoignirent les armées d’Illidan en Outreterre. Ce dernier montra à Kael’Thas une nouvelle forme d’énergie pouvant aider son peuple à survivre à la dépendance des arcanes en siphonnant l’énergie des démons.
Mais, Kil’jaeden, un des plus puissants démons de la Légion Ardente, contraint Illidan à l’aider. Kael’Thas et son armée n’eurent pas plus le choix et participèrent à la Campagne du Norfendre pour empêcher Arthas d’atteindre le trône du Roi Liche et de devenir le nouveau réceptacle de l’âme ce roi malfaisant. Malgré tous leurs efforts, Kael’Thas et ses alliés ne réussir pas à l’arrêter à temps.


  • A ce moment-là de l’histoire, les hauts elfes survivants de la deuxième armée sont séparés en trois patries :

  • les sin’dorei de Kael’Thas qui vivent en Outreterre avec les armées d’Illidan.
  • les sin’dorei de Quel’Thalas qui attendent des nouvelles de leur prince
  • les anciens hauts elfes qui sont fidèles à l’Alliance et qui forment le Concordat Argenté qui aident les humains (ce sont eux qui gardent les quartiers de l’Alliance à Dalaran)


L’extension la Légion Ardente

Les sin’dorei sont devenus une race jouable de World of Warcraft et appartiennent à la faction des elfes de sang vivant à Quel’Thalas. Grâce à de nouvelles magies apprises en Outreterre, ils reprirent Lune d’Argent aux morts-vivants et commencèrent à restaurer la partie Est de la ville.

Quand ils eurent enfin relevés un peu l’échine, Sylvanas Couresent, ancienne elfe et reine des réprouvés, proposa à son allié Thrall d’incorporer les elfes de sang dans la Horde. Le chef accepta sans condition espérant pouvoir utiliser leurs ressources dans son armée.

De son côté, Kael’Thas attaqua un vaisseau spatial des Naaru afin de pouvoir contrôler le vide et faire disparaître la dépendance aux arcanes. Le vaisseau était seulement dirigé par un unique Naaru (un être de Lumière) nommé M’uru, qu’ils emprisonnèrent à Lune d’Argent. Certains elfes de sang utilisèrent leur magie pour le contraindre à suivre leur volonté. Ils purent accéder à la panoplie des sorts de la Lumière et devinrent des paladins. Ces utilisateurs fondèrent l’ordre des chevaliers de sang sous l’égide de Dame Liadrin.

Le renouveau des elfes de Quel’Thalas a cependant été mis à mal quand Kael’Thas a lancé son armée contre Lune d’Argent afin de reprendre possession de M’uru et des restes du Puits du Soleil, qui semblait encore fonctionner un peu car il combattait avec succès la corruption du Roi Liche.


Les sin’dorei eurent leur second grand choc en quelques années (après la destruction de leur Puits) car leur prince qui les avait aidé à reprendre courage était devenu fou : après la défaite d’Illidan en Outreterre, il s’était allié avec la Légion Ardente pour invoquer Kil’Jaeden en Azeroth.
Les survivants de Quel’Thalas renièrent le pouvoir des Haut-Soleil et prirent les armes contre leur ancien chef et frères elfes qui le suivaient.

De son côté, le prince avait ordonné à Dame Liadrin de prendre Shattrath, la principale ville d’Outreterre, mais ses troupes et elle préférèrent déposer les armes devant A’dal un autre Naaru et lui demanda de les intégrer dans son armée. Ce dernier accepta sans problème et indiqua à la chef elfe que ces évènements avaient été prédits par le prophète draenei Velen et que M’uru connaissait son destin.


la fin du combat du Puits de Soleil (l’histoire est peu explicite vu que ce sont les joueurs qui tuent les boss dont Kael’Thas), le prophète Velen et Dame Liadrin arrivèrent au Puits et utilisèrent les restes de M’uru pour restaurer pleinement la source de magie qui ne fonctionnera plus avec les arcanes mais la Lumière. L’addiction des elfes de sang est officiellement finie.
Et maintenant ?

Difficile de savoir vers quoi les elfes de sang se dirigent : autant l’extension de La Légion Ardente tournait autours de leur histoire, autant La Colère du Roi Liche ne donne aucune indication.
On sait que le Puits de Soleil est restauré, que les elfes de sang se retrouvent sans chef officiel vu que le dernier descendant des Haut-Soleil est mort, renié et sans héritier (connu). Officiellement, l’ordre est assurée par le régent Lor’themar Theron, ancien bras de Sylvanas Coursevent. Il est aidé dans sa tâche par le magister Rommath envoyé par Kael’Thas apprendre les nouvelles magies aux elfes.


De plus, les elfes de sang ont toujours préféré rester seuls, sans alliance solide. Bien que membre de la Horde, Thrall ne les a pas beaucoup aidés (à part pour la logistique en Outreterre) et finalement, c’est un membre de l’alliance, le prophète Velen, qui vint rétablir le Puits de Soleil.


Liens avec les autres races

L’histoire des elfes de sang est particulière, c’est aussi une des plus complexe du jeu car leur race côtoie tous les êtres vivants d’Azeroth.
Ils sont principalement alliés avec les réprouvés grâce à qui ils ont pris contact avec la Horde.
Cependant, les liens avec les orcs et les taurens sont assez distants car ils vivent sur un autre continent et n’ont pas grand chose en commun.
Les elfes de sang ont été en guerre avec les trolls pendant des milliers d’année et même si les Sombrelance n’ont jamais pris part au conflit avec les elfes, la confiance entre les deux n’est pas énorme.


En ce qui concerne l’Alliance, la proximité est plus grande car les elfes ont longtemps vécu avec eux.
Les sin’dorei n’ont cependant pas encore digéré la traîtrise de Garithos. Ils gardent malgré tout de fort liens avec les humains : une partie des elfes appartient à l’Alliance (à traver le Kirin Tor et le Concordat Argenté). De plus, les elfes ont longtemps été amis avec les nains tout comme les gnomes et aucun fait marquant n’a eu lieu pouvant entraîner un antagonisme fort. (On pourrait d’ailleurs se demander pourquoi les deux races se battent).
En revanche, il existe une franche inimité avec les elfes de la nuit qui les ont exilés des milliers d’année auparavant et qui maîtrisent leur utilisation des arcanes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire de wow : les sin'dorei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WoWpédie :: Taverne :: L'histoire de world of warcraft-
Sauter vers: