WoWpédie
Bienvenue sur WoWpédie,un site d'actualité sur World of Warcraft.



site d'actualité sur world of warcraft
 
AccueilPortailFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lore:Les vols draconiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Radhya
Membre
Membre
avatar

Messages : 1521
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Lore:Les vols draconiques   Lun 17 Sep - 8:02

Lorsque les Titans créèrent le monde d’Azeroth, ils lui laissèrent comme gardiens cinq grands dragons, chacun ayant une lignée lui étant propre. Choisis parmi la multitude de dragons de toutes les couleurs, ces cinq béhémoths écaillés, appelés « Aspects », se virent chacun attribuer un pouvoir par les Titans, tout comme leurs vols respectifs.

Détenant de fabuleux dons, ils eurent pour responsabilité de veiller sur l’œuvre des Titans et de protéger chacun des pans de leur création : vie, magie, temps, terre et nature. Il faut aussi noter que les Aspects ainsi que les membres les plus puissants de leur Vol, ont la possibilité de prendre une forme humanoïde. Ces atouts firent d'eux des créatures de choix pour veiller sur ce monde qui serait bientôt menacé par la Légion ardente et des Dieux très anciens.

Plusieurs milliers d’années après le début de leur mission, à notre époque, après les déchirures de l’histoire et des conflits d’une rare violence, les Vols draconiques ont perdu leur lustre d’antan, et ont été témoins de l’apparition de nouveaux membres dans la famille des dragons. En outre, la guerre menée contre Aile-de-Mort après le Cataclysme aura irrémédiablement affecté l’avenir de cette race, puisque les Aspects auront sacrifié leurs grands pouvoirs afin d’empêcher la destruction d’Azeroth par leur frère déchu. En faisant ainsi, ils menèrent à bien leur mission, ouvrant ainsi une nouvelle ère dans l’histoire draconique.

L’avenir étant encore incertain, voyons ensemble quelles furent les forces en présence chez les dragons jusqu’à la chute d’Aile-de-Mort.


Le vol rouge

Mené par Alexstrasza la Lieuse-de-Vie, les membres du Vol draconique rouge sont associés à la Vie, car leur meneuse a reçu son pouvoir de la Titane Eonar, patronne de toute vie. Aux côtés des Elfes de la Nuit durant la Guerre des Anciens, le Vol rouge participa de toutes ses forces à ce conflit qui menaça l’existence même du monde.

Tout alla ensuite bien pour ce Vol durant des milliers d’années, jusqu’à l’arrivée des Orcs en Azeroth. Ceux-ci utilisèrent un puissant artefact, l’Âme du Démon, afin de retenir captive Alexstrasza et son concubin d’alors, Tyranastrasz. Les Orcs utilisèrent la progéniture de la Lieuse-de-Vie comme montures, faisant d’eux la terreur de l’Alliance. Cependant, le mage humain Rhonin, aidé du dragon rouge Korialstrasz (« Krasus » sous sa forme humaine), parvint à détruire l’Âme du Démon, permettant ainsi à Alexstrasza de se libérer. C’est alors que les trois autres Aspects firent leur retour pour affronter le maître du Vol noir, Aile-de-Mort, rendu fou par les voix des Dieux très anciens. Si l’Aspect déchu fut défait et presque laissé pour mort, le Vol rouge lui aussi mit bien du temps à récupérer de ses blessures.

Laissant les siens se remettre, Alexstrasza se tint pendant longtemps à l’écart du monde des mortels, envoyant juste une aide symbolique lors de la guerre contre les Silithides à Ahn’Qiraj. Cependant, elle apprit bien vite que l’Aspect de la Magie, Malygos le bleu, s’était réfugié avec les siens sur le continent gelé de Norfendre, où il projetait de tuer toute personne maîtrisant la magie. La Lieuse-de-Vie mena alors les siens au Temple du repos du ver, le sanctuaire sacré des dragons. Devant également affronter la menace posée par le Fléau, Alexstrasza chargea plusieurs champions mortels de s’occuper du cas de Malygos, mais dut elle-même intervenir pour précipiter la chute du Tisse-sort.

Ce fut pour elle un déchirement que de participer au meurtre de son frère, mais elle l’avait fait pour le bien du monde qu’elle avait juré de protéger. Cependant, elle dut aussi faire face aux serviteurs d’Arthas et de son Fléau qui menaçaient de répandre sur le monde la putréfaction de la non-vie. Elle mena un contingent de dragons pour purifier le Portail du Courroux après que des Réprouvés renégats eurent fait usage de leur peste.

Aujourd’hui, les rêves de paix d’Azeroth ont été brisés par celui qu’on nomme si justement le « Brise-monde », lui-même autoproclamé Aspect de la Mort : Neltharion, ancien meneur du Vol noir. Les dragons rouges, dirigés par leur reine, ont réinvesti les Hautes-Terres du Crépuscule qui, à l’époque, furent le lieu de captures de bien des enfants de la Lieuse-de-Vie. Bien que la mort de son compagnon Korialstrasz l’ait profondément affectée, Alexstrasza sait qu’il n’en sera pas de même avec Aile de Mort, bien décidée à mettre fin à ses agissements.

Dragons rouges célèbres

Alexstrasza : la Lieuse-de-Vie est la meneuse de ce Vol, mais aussi reine de dragons. Aspect qui se sent la plus proche des mortels d’Azeroth, elle a aidé à la chute de Malygos avec regret, et compte bien libérer ce monde de l’aura de peur que dégage Aile-de-Mort. Durant la Seconde Guerre, elle fut capturée afin de produire les montures volantes des Orcs.

Korialstrasz / Krasus : le consort d’Alexstrasza est sans doute un des dragons les plus intelligents de ce monde ; membre du Conseil des Six de Dalaran, il a réussi à convaincre Malygos, Nozdormu et Ysera de l’aider à libérer sa reine de l’emprise des Orcs du clan Gueule-du-Dragon. Cependant, en 633, le dragon rouge se sacrifia dans le sanctuaire du vol rouge afin de purifier les œufs corrompus par les dragons du crépuscule, empêchant toute sa progéniture de servir Aile-de-Mort.

Tyranastrasz : connu sous le nom de « Tyran » de son vivant, ce noble dragon était vieux lorsque les Orcs s’emparèrent de lui afin de le faire engendrer les dragons rouges qui deviendront le fléau de l’Alliance. Bien qu’affaibli, il lutta vaillamment contre Aile de Mort, mais fut vaincu par l’Aspect renégat. Son crâne est aujourd’hui exposé au Hall des Explorateurs de Forgefer.

Caelestrasz : ce jeune et vaillant dragon fut dépêché par sa reine aux côtés des gens libres luttant contre la menace d’Ahn’Qiraj.

Vaelastrasz : capturé par Néfarian (le fils d’Aile de Mort), ce noble dragon a été torturé jusqu’à ne plus reconnaître ses alliés.

Keristrasza : majestueuse même parmi les siens, Keristrasza fut capturée par Malygos après qu’elle ait assassiné sa compagne. Elle devint par la suite sa concubine non consentante, enfermée dans le Nexus, avant de tomber sous les coups des héros venus arrêter le vol bleu.


Le vol bleu

Associé à la magie, le Vol bleu est mené par Malygos, qui reçut le pouvoir des arcanes du Titan Norgannon. Malygos était le plus grand ami de Neltharion, la trahison de celui-ci fut donc pour lui un grand choc. Lors de la Guerre des Anciens, le déchaînement de l’Âme du Démon frappa de plein fouet les dragons bleus, les tuant quasiment tous instantanément. La concubine de Malygos, Sindragosa, mourut dans la solitude et le froid, rongée par la haine au cours de cette guerre.



Après ce désastre, Malygos et retourna sur l’île de Frimarra, pendant bien longtemps. L'aide du mage-dragon Krasus fut précieuse, puisqu'il ramena du passé des oeufs de dragons bleus intacts, qui permirent à ce vol d'entrevoir un nouvel avenir, et panser ses blessures.

Ces millénaires de solitude firent tomber Malygos dans la folie, avant qu'il ne retrouve ses esprits et sa réflexion. Il ne ressortit qu’une chose de ses cogitations : tout être maîtrisant la magie devait périr, afin d’éviter un autre désastre comme celui de la Guerre des Anciens.

Malheureusement, ce projet arriva aux oreilles de la meneuse des dragons rouges, Alexstrasza, qui rassembla une grande coalition draconique en Norfendre. Assistée de héros de la Horde et l’Alliance, la Lieuse-de-Vie investit l’Œil de l’Éternité où reposait Malygos, où ils défirent l’Aspect de la Magie.

Cependant, tout n’était pas perdu pour les enfants du Vol bleu : Kalecgos, fils de Malygos et élément majeur durant la guerre contre Kil’Jaeden au Puits de Soleil, repris les rênes du Vol, en devenant le nouvel Aspect de la Magie, et travailla de concert avec les autres Aspects pour les bien d'Azeroth. L’autre prétendant à ce poste, Arygos, fils de Malygos, s’était lui allié à Aile-de-Mort, et péri durant la guerre du Crépuscule



Dragons bleus célèbres

Malygos : le Tisse-sort, l’Intendant de la Magie, beaucoup de titres désignant l’ancien ami proche de Neltharion. Meilleur manipulateur de la magie, le grand dragon bleu était chargé de veiller à la bonne utilisation des arcanes sur Azeroth et à l’orientation de ses flux, à travers le complexe système de failles. Après la disparition de la majorité de son vol et de sa compagne, Malygos devint complètement fou. Il retrouva peu à peu ses esprits et prit part à la guerre contre Deathwing, à l’époque de la deuxième guerre entre les Humains et les Orcs. Sa santé mentale retrouvée, il se rendit compte à quel point les races mortelles utilisant la magie menaçaient la sécurité du monde. Déterminé à assurer son rôle il s’engagea dans une guerre contre toute forme de vie utilisant la magie en Azeroth ; cependant, il fut tué par sa sœur Alexstrasza avant de pouvoir achever son projet.

Kalecgos : si les dragons bleus survivants n’ont pas acquis une excellente réputation, Kalecgos est un bon exemple inverse. Aimable, bien que timide, il est aussi bon combattant que mage, comme tout bon membre du Vol bleu. Il suivit Malygos vers les rivages glacés de Norfendre, et l’Intendant de la Magie le chargea d'enquêter dans les ruines du Puits de Soleil Quel’Thalas. Une fois arrivé au Plateau du Puits de Soleil, Kalecgos prit conscience des plans de Kil’Jaeden pour revenir dans ce monde, et apporta son soutien sans équivoque à l’Opération Soleil Brisé. Cependant, l’affaire prit un tournant personnel lorsque Kalec (tel qu’il se faisait appeler sous sa forme de demi-elfe) tomba amoureux d’Anveena Teague, (qui était en fait un être fabriqué à partir l’énergie du Puits de Soleil canalisée en un corps matériel). Après une opération plus ou moins réussie à la Terrasse des Magistères, Kalecgos participa à l’attaque contre Kil’Jaeden, où Anveena se sacrifia héroïquement. Kalec prit sa mort avec stoïcisme, mais une fois l’assaut passé, il disparut un moment.

Bien des années plus tard, Kalecgos découvrit la vaste folie de son père. Lorsqu’il mourut, le dragon bleu fut certes triste, mais il comprit la nécessité d’un tel acte, aussi difficile soit-il. Il rassembla tous les membres de son Vol qui le voulaient, et fut nommé ambassadeur du Vol bleu auprès de l’Accord du Repos du ver.

Après les évènements survenus lors du Cataclysme, le Vol bleu profita d’un évènement cosmique rare pour élire son nouvel Aspect : Kalecgos.



Sindragosa : durant la Guerre des Anciens, l’ancienne compagne du Tisse-sort fut gravement blessée par l’Âme du Démon. Comprenant que sa vie la quittait peu à peu, elle tenta de gagner la Désolation des Dragons, où les siens se laissaient mourir ; malheureusement, elle ne put achever son voyage, et périt seule et aigrie dans les étendues glacées. Les choses auraient pu s’arrêter là sans l’intervention Arthas. L’ancien prince de Lordaeron, devenu Roi Liche, déchaîna toute la puissance de sa lame runique Deuillegivre pour la ramener à la vie. C’est ainsi que l’ancienne concubine de Malygos devint la gardienne du Trône de Glace, mais également Reine des Couvegivres, l’armée draconique du Fléau.

Saphiron : lorsqu’Arthas revint en Norfendre en tant que Chevalier de la Mort, il trouva en Saphiron un être déchu, mais néanmoins puissant. Pendant bien longtemps, Saphiron patrouilla en Norfendre pour éradiquer tout être suspect, mais lorsque Naxxramas revint dans la Désolation des Dragons, le wyrm fut affecté à la protection des appartements de Kel’Thuzad le nécromant. Des investigations de la Horde et l’Alliance ont montré que Saphiron détenait la clé de l’Œil de l’Éternité.


Le vol de bronze


Le stoïque vol de bronze, dirigé par Nozdormu le Seigneur du Temps, fut chargé d’être le gardien des lignes temporelles d’Aeroth. Ses membres surveillent ces lignes, les protégeant des intrus, et les rétablissent dans leur état originel si nécessaire. Le Vol de Bronze reste, à l’image de son maître, replié sur lui-même. Ses membres sont quasiment tous basés dans les Grottes du Temps, un immense complexe souterrain situé à Tanaris. Si les Grottes en elles-mêmes n’ont rien d’impressionnant, ce qu’elles renferment ont une valeur incommensurable : des portails vers des évènements clés de l’univers, comme la Guerre des Anciens ou la Bataille du Mont Hyjal.



Cette passion du secret est majoritairement due au fait que deux mystères planent sur le Vol bronze : tout d’abord, leur Aspect, Nozdormu, avait disparu pendant très longtemps, et nul ne savait où il se trouvait avant l’intervention de Thrall qui lui vint en aide. Le deuxième mystère, inquiétant pour tout Azeroth, concerne le Vol infini. Il s’agit de dragons mystérieux, déterminés à changer le cours de l’Histoire à des fins aussi obscures que leur chef.

Les gardiens du Temps gardent donc farouchement leur demeure, ainsi que les évènements importants qui ont façonné Azeroth.



Dragons de bronze célèbres

Nozdormu : l’Éternel est un collectionneur avide, cherchant les plus belles pièces de toutes les époques afin de les contempler des siècles durant. En lui confiant ses pouvoirs, le Titan Aman'Thul, le Haut père du Panthéon, lui montra sa propre mort afin de l'inciter à l'humilité face à l'étendue des immenses pouvoirs dont il disposait. Impressionnant même les siens, cet Aspect est longtemps resté introuvable, perdu dans les strates du temps, à combattre les Dieux très Anciens. Certains le pensèrent mort, d’autres l’imaginèrent en meneur du Vol infini. Quelques mois après le Cataclysme, les voies temporelles furent grandement perturbées, et l’intervention des représentants de la Horde et de l’Alliance fut nécessaire pour rétablir l’équilibre. Dans un de ces futurs sombres qui s’offraient, les races mortelles découvrirent une version alternative de Nozdormu, qui dirigeait le Vol infini.

Anachronos : héritier de Nozdormu, Anachronos garde jalousement l’entrée des Grottes du Temps, mais ne riposte que si on l’attaque. Durant la Guerre des Sables changeants, il a mené des dragons de tous les Vols (sauf le noir) contre les monstruosités sorties d’Ahn’Qiraj. Il est le maître et représentant de la Progéniture de Nozdormu, car il est son plus fidèle fils.

Chronormu : bien peu la connaissent sous ce nom, car elle préfère de loin arborer sa forme de Gnome. Elle est l’ambassadrice du Vol bronze, et a donc beaucoup voyagé. Lutteuse discrète de la bataille pour Andhoral, dans les Maleterres de l’Ouest, on l’a surtout retrouvée très impliqué dans la bataille contre le Vol infini lors de la purge de Stratholme par Arthas. Elle se trouve à la cime du temple de l’Accord du Repos du ver – entre autres...

Soridormi : première concubine de Nozdormu, elle assiste Anachronos, et dirige la Balance des Sables ; c’est elle qui détient les quatrième et cinquième fioles du Puits d’Éternité, récupérées au Puits du même nom par Illidan Hurlorage.

Le vol d'émeraude


Les éthérés dragons verts vivent uniquement pour servir les forces de la nature et défendre l’équilibre entre les créatures mortelles et le monde toujours changeant. Le Vol draconique vert, dirigé par Ysera la Rêveuse, a par ailleurs un lien spécial avec les Elfes de la Nuit et leurs druides. Bien que la plupart de ces dragons vivent dans la dimension mystique appelée Rêve d’Émeraude, quelques-uns des leurs peuvent se trouver sur Azeroth.



Ces dragons ont fait face pendant de nombreuses années à la corruption du cauchemar d’Émeraude, un mal horrible qui dénatura le rêve, suite aux actions des Dieux très anciens et de leurs sbires. Ysera disparu presque de la circulation et de nombreux dragons de son vol finirent par tomber sous le joug de cette corruption, pour devenir des dragons du cauchemar. Aux côtés des races mortelles et avec l’intervention précieuse de Malfurion Hurlorage, le Rêve fut finalement purifié, et le Cauchemar disparu presque entièrement, permettant à Ysera de pouvoir jouer entièrement son rôle d’Aspect, ce mal à présent disparu.

Alors qu’Azeroth volait en éclat avec le Cataclysm, la Vol vert a pu faire son retour. Face aux forces de Ragnaros déterminées à faire brûler Hyjal et l’Arbre-Monde, les dragons assistèrent les Elfes de la Nuit et le cercle cénarien avec l’aide d’Ysera en personne apparue, sous sa forme kal’dorei, afin de tenir tête au Seigneur du Feu.



Dragons verts célèbres

Ysera : Celle des Rêves, l’Éveillées, la reine des Rêves, Ysera a beaucoup de titres ; d’autres moins respectueux font allusion au fait qu’on la voit rarement en action, mais plutôt en train de dormir – si au moins il était possible de la voir. L a soeur d’Alexstrasza a longtemps été coincée dans le Cauchemard d'Émeraude. À présent sortie de son sommeil elle a pu participer à la lutte contre Ragnaros et ses élémentaires, ainsi que les forces d’Aile-de-Mort.

Eranikus : consort de la Rêveuse, Eranikus a accompagné fut l’un des gardiens des fragments du Sceptres des Sables Changeants, qui servit à l’ouverture des portes d’Ahn’Qiraj. Il fut envoyé par Ysera au temple englouti pour contrer les trolls tentant de ramener Hakkar à la vie, toutefois, Eranikus et les autres dragons échouèrent face aux maléfices trolls et leur corruption. Sauvé par les races mortelles, il sortit de sa torpeur peu avant le Cataclysme pour participer à la guerre contre le cauchemar d’Émeraude au cours de laquelle il perdit la vie.




Les Dragons du Cauchemar : adorés d’Ysera, et parmi les dragons les plus efficaces du Vol vert, Léthon, Ysondre, Taerar et Emeriss gardaient les quatre portails menant au Rêve d’Émeraude ; cependant, en même temps que la corruption se répandait dans le Rêve, ses gardiens furent aussi atteints, attaquant tous ceux qui les approchaient. À l’exception d’Ysondre, ils sont tous morts.

Valithria Marcherêve : cette fille de la Dame des Rêves écumait la Désolation des Dragons lorsque le Fléau s’en prit à elle. Pendant longtemps, nul ne sut ce qui lui était arrivé, mais la progression du Verdict des Cendres dans la Citadelle de la Couronne de Glace révéla une horrible vérité : Valithria avait été tué, et allait être transformé en redoutable dragon mort-vivant. Mais il apparut bien vite que le dragon était encore vivant, bien qu’agonisant. Les aventuriers affiliés au Verdict des Cendres défendirent alors Valithria pendant qu’elle était soignée, ce qui permit de la sauver.

Le vol noir


De tous les Vols, le noir est celui qui a acquis la plus triste réputation à cause de son Aspect : Neltharion, autrefois rattaché à la terre grâce au Titan Khaz’goroth. Corrompu par les voix des Dieux Très Ancien, Aile de Mort – qui ne portait pas encore ce nom-là - convainquit ses frères et sœurs Aspects d’unir leurs pouvoirs afin de créer l’Ame-des-Dragons, un artefact d’une puissance effroyable, pour contrer l'invasion de la Légion ardente. Alors que les défenseurs d’Azeroth tentaient de repousser les démons, et que les dragons déchaînaient leurs pouvoirs pour protéger le monde, Neltharion utilisa l’Âme du Dragon pour décimer des milliers de serviteurs de la Légion. La joie des défenseurs fut de courte durée lorsque les sinistres pouvoirs de l’artefact les frappèrent à leur tour.



Après la défaite d’Aile-de-Mort durant la Guerre des anciens, les dragons noirs se firent beaucoup plus discrets, et Neltharion disparu pendant longtemps. Les membres du Vol se répandirent dans diverses zones désolées du monde. Des millénaires plus tard, Neltharion infiltra également la cour du roi Terenas sous le nom du Seigneur Daval Prestor. Là, il organisa de manière très subtile la destitution du roi d’Alterac, Aiden Perenolde. Usant de son charme et de contrôles mentaux, l’Aspect noir parvint à convaincre Terenas de lui donner la main de sa fille, ainsi que la couronne d’Alterac. Parallèlement, il mit en place un plan visant à tuer Alexstrasza, alors retenue prisonnière par les Orcs. Et alors qu’il s’attaquait à la Lieuse-de-Vie, les Aspects Malygos, Nozdormu et Ysera apparurent, assaillant le dragon corrompu. Qui fut très gravement blessé, et présumé mort.

Le Vol noir n’avait pas fini de faire parler de lui : puisque Néfarian et Onyxia ses deux enfants, complotèrent pour prendre le pouvoir au Mont Rochenoire pour le premier et à Hurlevent pour la seconde. Toutefois, ils finirent par tomber face aux groupes d’aventuriers avant d’être ramenés à la vie après le Cataclysme. À cette époque, un œuf de dragon noir fut aussi purgé de la corruption imprégnant ce vol depuis la guerre des anciens, Irion, le dragon qui en éclot, devint le premier dragon noir sain, et œuvra pour lutter contre son père.





Dragons noirs célèbres

Neltharion (Aile de Mort) : rendu fou par les Dieux très anciens, Neltharion, finit par se retourner contre les siens en faisant usage de la puissante âme des dragons. Son corps ne supportant pas le pouvoir incommensurable de cet artefact, il fit fixer sur sa chair déchirée des plaques d’adamantium afin de ne pas se disloquer. Après sa défaite, il disparut pendant des millénaires.

Aspect de la Mort autoproclamé, le Brise-monde a irrémédiablement changé la face de Kalimdor et des Royaumes de l’Est. Après une nouvelle défaite face aux autres Aspects durant la Deuxième Guerre, Aile de Mort, blessé, fuit. Il se réfugia dans le Tréfonds, le plan élémentaire de la Terre, où il a lentement récupéré de ses blessures, prêt à tout faire pour servir les Dieux très anciens et accomplir sa vengeance. Une fois soigné, bien que portant les stigmates de ses précédents combats, l’Aspect de la Mort émergea d’Azeroth par le Maelström, brisant la barrière entre les plans élémentaires et le monde normal.

La destruction qu’il sema fut sans précédent, et il réussit presque à tuer sa sœur Alextrasza aux Hautes-Terres du Crépuscule. Allié aux seigneurs élémentaires et à certaines races, il se prépara à accomplir la volonté de ses maîtres en déclenchant l’heure du Crépuscule, la fin du monde, mais les Aspects et Thrall eurent vent de son plan. Un assaut important eut lieu autour de la tour de l’Accord du repos du Ver, attaqué par le Marteau du Crépuscule. Ses lieutenants vaincus, il fut attaqué, poursuivi et blessé jusqu’au Maëlstrom, où il disparut. Ce qui restait de lui en émergea sous la forme d’un agrégat de chair, de métal, de folie et de haine, manipulé par les Dieux anciens. Grâce aux Aspects qui sacrifièrent leurs pouvoirs et à Thrall qui leur servi de bras armé, Aile-de-Mort fut vaincu et Azeroth sauvé.

Onyxia : la fille de Neltharion prit forme humaine en tant que Katrana Prestor, se faisant passer pour une noble à la cour de Hurlevent. Là, elle manipula peu à peu le roi humain Varian Wryn. Cependant, le stratagème d’Onyxia fut découvert, et elle retourna dans son repaire avant d’y être tuée par Varian. Mais… alors que l’on pensait qu’elle n’était plus qu’un souvenir, Onyxia réapparu au Mont Rochenoire, ramenée à la vie par son frère Néfarian.



Néfarian : chef du Vol noir après la disparition de son père, Néfarian a utilisé le Mont Rochenoire comme base d’opérations pour prendre le contrôle de la région environnante. En lutte permanente avec Ragnaros pour s’emparer du Pic et de ses environs, le fil de Deathwing a également usé de ses pouvoirs afin de créer une nouvelle race de dragons particulièrement coriace : les dragons chromatiques. On l’a cru pendant longtemps disparu, avant qu’il ne soit ramené à la vie par son père après le Cataclysme.

Sinestra : aussi appelée Sintharia, elle a été la concubine de Neltharion à l’époque où il portait encore ce nom. Lors de la Deuxième Guerre, lorsqu’Aile de Mort fut porté disparu, Sinestra se réfugia dans Grim Batol où elle utilisa ses pouvoirs afin de créer une progéniture bien plus puissante : le vol du crépuscule. Elle mettait sur pied une terrible armée lorsqu’une coalition de héros, menée par le mage humain Rhonin arriva et vainquit le dragon du Crépuscule Dargonax et emportant sa génitrice avant de en mourant. Son enveloppe charnelle fut ramenée à la vie par la puissance des Dieux très Anciens et elle fut placée dans les cavernes sous le Bastion du Crépuscule pour veiller sur les œufs de ce nouveau vol.

Irion : celui qu’on appelle le Prince Noir est extrêmement jeune, mais il est symbole d’espoir pour tous les dragons ; en effet, la corruption qui imprègne son Vol lui est totalement étrangère, et il œuvra même à la chute de son père. Aujourd’hui, beaucoup voient en lui un allié potentiel pour les sombres heures qui s’annoncent...




Depuis les milliers d’années qui ont vu la création du monde, les nobles races de dragons ont subi des modifications plus ou moins naturelles, qui ont abouti à la naissance de nouveaux vols, en voici les trois principaux :



Le Vol infini

Pendant longtemps ce vol est resté mystérieux et de nombreuses questions ont entouré ses origines. Le Vol infini est composé de dragons de bronzes corrompus par les Dieux très anciens. Ses membres ont les écailles anthracite, parcourues de nervures bleues électriques. Menés par Murozond, une version alternative et corrompue de Nozdormu provenant d’un futur alternatif, ces dragons cherchent à modifier les lignes temporelles. Leur but semble être de favoriser l’avènement de l’heure du Crépuscule, synonyme de victoire des anciens dieux, qui condamnerait Azeroth à la mort et la désolation totales.





L’Aile du Néant

Après quelques-uns de ses nombreux déboires en Azeroth, Neltharion pactisa avec Gul’Dan, le démoniste orc, et traversa la Porte des Ténèbres afin de rejoindre l’Outreterre. Là, il parcourut longtemps les landes désolées de l’ancienne terre d’accueil des Draeneïs avant d’arriver dans la sinistre Vallée d’Ombrelune. Il rejoignit alors un vaste ilot qui ballotait au gré des vents magiques dont était composé l’éther, et y déposa son bien le plus précieux : ses œufs. Mais alors que le Brise-monde repartait en Azeroth, les énergies du Néant distordu pénétrèrent dans ses œufs, gorgeant les embryons de pouvoirs terrifiants.

Lorsque les œufs se brisèrent enfin, il en sortit des dragonnets luminescents et fantomatiques. Avec le temps, ces dragons apprirent à vivre entre eux, se nourrissant sans aucun problème. Ils furent chassés par les orcs du clan gueules-de-dragon passé au service du Vol noir, afin de servir leurs sombres expériences. Une faction de ces dragons fut toutefois aide par des aventuriers à la Vallée d’Ombrelune, à se libérer de cette menace.





Les Dragons du Crépuscule

Ces dragons sont l’aboutissement des expériences menées par Néfarian, Sinestra et Aile-de-Mort. Les expérimentations faites avec les dragons chromatiques et les propriétés exceptionnelles des dragons du néant ont permis de créer le vol du crépuscule grâce à une puissante magie. Les dragons du Crépuscule sont capables d’user de terribles énergies issues de ces mélanges interdits, en faisant d'eux de puissants utilisateurs de la magie et y étant très résistants. Pendant longtemps, le seul moyen de créer ces dragons fut d’en pervertir d’autres. Toutefois, à la faveur des nouvelles expériences menées par Sinestra des versions viables purent naître comme tout autre dragon, à partir d’un œuf. Consitutuant la plus grande fierté de Deathwing, ils furent pour l’ancien Aspect de la terre l’arme ultime qui servit ses desseins de destruction, avant de disparaitre avec lui.

Source:millenium.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lore:Les vols draconiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WoWpédie :: Taverne :: L'histoire de world of warcraft-
Sauter vers: