WoWpédie
Bienvenue sur WoWpédie,un site d'actualité sur World of Warcraft.



site d'actualité sur world of warcraft
 
AccueilPortailFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La deuxième partie du journal de Li Li

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Radhya
Membre
Membre


Messages : 1521
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: La deuxième partie du journal de Li Li   Jeu 6 Sep - 14:45


La deuxième partie du journal de Li Li est désormais disponible ! Dans ce récit, notre héroïne s’aventure dans la vallée du Point-du-Jour, où elle y rencontre les adeptes de deux philosophies pandarènes très différentes : la voie des Tushui et celle des Huojin. Quelles sont les différences entre ces deux philosophies, et comment les pandarens les appliquent-ils dans leur vie quotidienne ? Pour le savoir, il vous faudra lire la deuxième partie du journal de Li Li !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misumi
V.I.P
V.I.P


Messages : 402
Date d'inscription : 27/07/2012
Localisation : Quel'Thalas

MessageSujet: Re: La deuxième partie du journal de Li Li   Jeu 6 Sep - 15:55

C'est dommage que je puisse pas le lire d'ici.
Je regarderais ce soir en rentrant.
Au boulot c'est accès denied ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radhya
Membre
Membre


Messages : 1521
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La deuxième partie du journal de Li Li   Jeu 6 Sep - 15:59

il aurait fallu que je poste le journal de lili au lieu de l'article de blizzard qui annonce la venu du journal de lili ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misumi
V.I.P
V.I.P


Messages : 402
Date d'inscription : 27/07/2012
Localisation : Quel'Thalas

MessageSujet: Re: La deuxième partie du journal de Li Li   Jeu 6 Sep - 16:46

Je trouve aussi ^^ lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misumi
V.I.P
V.I.P


Messages : 402
Date d'inscription : 27/07/2012
Localisation : Quel'Thalas

MessageSujet: Re: La deuxième partie du journal de Li Li   Ven 7 Sep - 10:48

J'attend toujours le copier-coller ! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radhya
Membre
Membre


Messages : 1521
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La deuxième partie du journal de Li Li   Ven 7 Sep - 11:28

Et voilà ! Razz


La vie est une aventure.
C’est ce qu’oncle Chen m’avait écrit dans l’une de ses lettres. C’est un sage conseil, mais
mon père, Chon Po, n’est pas de cet avis. Il trouve que je passe trop de temps à rêver du
monde extérieur et que je passe à côté de la beauté et des merveilles de l’île Vagabonde. Il
se trompe complètement ! J’adore l’endroit d’où je viens.
Voilà l’objectif de ce journal. Si je dois un jour devenir une grande exploratrice comme
oncle Chen, il faut que je rédige le récit de mes propres aventures, tout comme lui. Alors,
pourquoi ne pas commencer à la maison ? Mon livre finira peut-être à la Grande
bibliothèque, à côté des lettres d’oncle Chen. Ou mieux, peut-être qu’un jour, des gens de
Hurlevent, d’Orgrimmar, ou d’une terre plus lointaine encore, liront ceci et découvriront
mon peuple, sa culture et ce qui fait que cet endroit est si génial !
Commençons par le commencement : les présentations. Je suis née sur la grande tortue,
Shen Zin Su, également connue sous le nom d’île Vagabonde. De nos jours, la plupart des
pandarens du coin passent leur temps avachis sur leurs derrières, à radoter les mêmes
vieilles histoires. Mais ça n’a pas toujours été comme ça. Nos ancêtres avaient l’aventure
dans le sang. Pour eux, chaque jour passé sur l’île offrait une chance de voir de nouvelles
choses et de donner naissance à de nouvelles histoires !
Alors que j’écris ces mots, oncle Chen poursuit cette tradition, quelque part dans le
monde… Mais il n’est pas le seul. La voie du Voyageur m’appelle également, ici même, dans
cette maison, et il est grand temps pour moi d’y répondre !
Je m’appelle Li Li Brune d’Orage, et voici l’île Vagabonde.


Chapitre 1 : Retour aux sources
J’ai décidé d’explorer l’endroit où je vis à la manière d’un explorateur, une philosophie
décrite par oncle Chen dans bon nombre de ses lettres. En fait, cela signifie qu’il faut
accomplir chaque voyage un pas après l’autre, en observant tout autour de soi, en parlant à
tous ceux que l’on rencontre et en absorbant tout dans les moindres détails.
Après avoir longuement réfléchi, j’ai décidé de commencer mon exploration de Shen Zin Su
là où l’on m’a raconté l’histoire de l’île pour la première fois : à l’arche du Point-du-Jour. Cet
énorme pont de pierre enjambe d’imposantes falaises, près du centre de l’île. Depuis le
sommet de l’arche, on peut voir par-delà les frondaisons d’émeraude de la forêt de Pei-Wu,
au sud. La vue est vraiment à couper le souffle !
Mais je n’étais pas venue pour la vue. Je me suis dirigée vers une petite salle de classe
installée sous le pont. C’est là que la plupart des petits apprennent l’histoire de Liu Lang, le
premier explorateur pandaren (même si je l’ai personnellement découverte avant ça, grâce
à une lettre d’oncle Chen). La salle, aérée et confortable, était remplie de petits fascinés, à
qui deux chroniqueurs racontaient l’histoire de Liu Lang. J’ai pris un siège et j’ai fermé les
yeux, en essayant d’imaginer que j’entendais cette histoire pour la première fois…
Écouter l’histoire de Liu Lang m’a donné le sentiment que tout était possible ! Inspirée, j’ai
traversé l’arche qui me séparait du temple des Cinq matins, une tour étincelante située en
plein cœur de l’île. Franchir le seuil de cette gigantesque construction, c’est comme
pénétrer dans un autre monde. De la pluie tombait du plafond… Une douce brise caressait
mes vêtements… Et même s’il faisait frais dehors, l’air à l’intérieur était aussi chaud que par
un jour d’été…
Les chroniqueurs disent que la taille du temple a augmenté au fur et à mesure de la
croissance de Shen Zin Su, comme si le bâtiment lui-même faisait partie de la grande tortue.
Il s’agit d’un lieu sacré, car le temple abrite les quatre anciens esprits du royaume : Shu
(l’eau), Wugou (la terre), Huo (le feu) et Dafeng (l’air). Tant que ces esprits se portent bien,
le temps reste au beau fixe et les saisons s’écoulent comme il se doit.

Le temple déborde de sages proverbes et de bibelots rares, mais ce qui m’intéressait le
plus, c’était la statue de Liu Lang, au premier étage. En l’observant, j’ai songé à toutes les
choses fabuleuses qu’il a accomplies… Il en fallait du cran pour faire ce qu’il a fait !
L’aventure devait l’attendre à chaque tournant, même chez lui.
En partant, je suis tombée sur maître Shang Xi. C’est quelqu’un d’important dans la région,
un noble et courageux pandaren, qui enseigne aussi bien aux plus jeunes qu’aux plus âgés.
Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis attiré des ennuis avec Shang, mais il a
toujours su me pardonner (excepté la fois où j’ai fait infuser son thé dans de l’eau puante
des bassins maudits). Enfin bref, il était de bonne humeur, et j’en ai donc profité pour lui
poser quelques questions qui me turlupinaient depuis un moment : qu’aurait fait Liu Lang
s’il était encore en vie aujourd’hui ? Où aurait-il pu rencontrer l’aventure sur l’île ?
« Pourquoi ne pas le lui demander ? », répondit le maître Xi, en pointant du doigt vers la
statue.
Je n’y avais pas pensé, alors j’ai essayé. Je ne m’attendais pas vraiment à recevoir de
réponse…
…mais j’en ai reçu une !
L’esprit Shu avait dû m’écouter. Il a surgi tout à coup sur l’épaule de Liu Lang et a craché un
globe d’eau qui s’est écrasé sur le sol. Au bout d’un moment, la flaque s’est mise à bouger.
Elle a rampé jusqu’à l’entrée du temple, comme si elle était vivante, puis elle s’est mise à
sautiller le long de l’escalier du Point-du-Jour.
J’ai suivi la flaque aussi vite que j’ai pu, jusqu’à atteindre la vaste vallée située au nord du
temple. Je n’ai pas cherché à demander à l’eau où elle se rendait. Cela m’aurait gâché la
surprise ! Tout comme Chen, je me suis lancée dans mon voyage, un pas après l’autre !

Chapitre 2 : Dilemme au Point-du-Jour
Mon voyage à travers l’île Vagabonde s’est poursuivi dans la vallée du Point-du-Jour !
J’ai suivi la flaque d’eau créée par Shu à travers les vertes collines et les fourrés de la région.
Ce petit machin se débrouillait toujours pour être un pas devant moi, mais j’avais décidé de
jouer le jeu. À cette époque de l’année, la vallée était magnifique et débordait de plantes et
d’animaux fascinants, comme les filous feuilledambre, des lutins des forêts malicieux, qui
adorent jouer des tours pendables à ceux qu’ils croisent. Je les ai toujours aimés ! Mais la
chose que je préfère dans cette partie de l’île, ce sont les arbres puzhu, qui resplendissent
d’un rouge éclatant. Ils ont vraiment quelque chose de magique… Leurs pétales conservent
leur couleur pendant des mois, même après qu’on les ait cueillis.
Les chroniqueurs racontent que Liu Lang a planté différentes pousses et graines un peu
partout sur l’île, il y a bien des années de cela. Cela veut-il dire que l’on peut trouver les
mêmes plantes et les mêmes fleurs en Pandarie ? Si c’est le cas, peut-être que les gens là-
bas se servent des pétales de puzhu comme remède et comme décoration de festival, tout
comme nous !
Finalement, j’ai perdu la trace de l’eau de Shu quelque part dans le village de Wu-Song, au
nord de la vallée du Point-du-Jour. Et le pire, c’est que personne ne semblait l’avoir vu
passer ! Comment peut-on ne pas remarquer une flaque d’eau vivante qui se balade en
pleine rue ?! Enfin, je suppose que je ne peux pas vraiment en vouloir aux villageois… Ils
semblaient occupés par leurs corvées et par leur entraînement aux arts martiaux. Nombre
des meilleurs moines de l’île sont nés et ont grandi à Wu-Song, probablement en raison de
sa proximité avec l’école de Shang Xi.
L’école est située au sommet d’une haute colline, juste à l’est du village. Toute la journée, le
bruit des poings et des armes frappant des mannequins d’entraînement résonne à travers
la vallée en contrebas. Alors que je me dirigeais vers l’école, je suis tombée sur deux des
pandarens les plus sages de la région : Aysa Poète des Nuages, maîtresse du courant de
pensée Tushui, et Ji Patte de Feu, un maître de la voie des Huojin.

Ces deux philosophies sont très populaires, mais chacune aborde les choses à sa façon. Les
Tushui enseignent avant tout à défendre ce qui est juste. Pour eux, il n’y a qu’une seule voie
correcte dans la vie et il est impératif de ne jamais en dévier. De leur côté, les Huojin se
concentrent sur la passion et prônent l’action directe. Les adaptes de cette école pensent
qu’aussi longtemps qu’ils œuvreront pour le bien du plus grand nombre, ils pourront
s’accorder une certaine flexibilité au niveau des méthodes employées pour y parvenir.
Étant personnellement adepte de la voie de l’explorateur, je ne pouvais pas passer à côté de
cette occasion de harceler Aysa et Ji avec mes questions. Je leur ai donc demandé ce que je
devais faire pour retrouver la flaque d’eau.
« Assieds-toi, observe et attends, jeune fille », m’a répondu Aysa. « Shu est un être ancien et
il ne répondra pas toujours à ton appel. Si cette eau souhaite te retrouver, elle le fera. En
temps voulu. »
L’approche de Ji était assez différente. « Tu ne trouveras cette eau que si tu vas jusqu’au
bout des choses, petite Brune d’Orage. Fouille chaque arbre et chaque berge de la rivière.
N’omets pas de retourner la moindre pierre ! »
J’ai donc décidé d’essayer les deux méthodes. Tout d’abord, je me suis installée à l’étang de
Fu, un coin tranquille au sud de l’école. Je me suis assise là et j’ai médité pendant ce qui m’a
semblé des heures. Mais la flaque d’eau de Shu ne s’est jamais montrée. Ensuite, j’ai suivi le
conseil de Ji et je me suis mise à fouiller tous les buissons que j’ai pu trouver. Au final, j’ai
fini par réaliser que tout cela ne menait à rien. Ma mission, c’était l’exploration. Si Shu
m’avait guidée jusqu’ici, peut-être était-ce tout simplement pour m’aider à effectuer le
premier pas de mon voyage ?
Ayant repris la route en direction du temple des Cinq matins, j’ai croisé un charretier
nommé Lun, accompagné de son yack. Il venait de livrer des provisions au temple et il
s’apprêtait à regagner la ferme Dai-Lo. Je me suis alors dit que cette partie de l’île n’était
pas pire qu’une autre pour poursuivre ma visite. J’ai donc convaincu Lun de me laisser
grimper à bord de sa charrette.

Mais j’ai bien senti qu’il n’était pas de bonne humeur. Il arborait une expression pleine
d’amertume, un peu comme s’il avait voulu mordre dans un beignet à la pâte de haricot
rouge, mais qu’il s’était alors aperçu que quelqu’un l’avait fourré au fromage de yack rance
(oui, c’est un truc qui m’est arrivé). À force de questions, j’ai réussi à le convaincre de me
parler de son problème : des voleurs hozen avaient pillé ses réserves de nourriture.
Certes, j’ai compati aux malheurs de Lun. Mais pour être honnête, j’ai surtout trouvé cette
histoire passionnante ! Explorer Dai-Lo, c’est une chose, mais pouvoir l’explorer et
enquêter sur des voleurs hozen, c’était carrément un rêve qui se réalisait !
La prochaine étape de mon voyage s’annonçait enfin comme une véritable aventure !


Dernière édition par Radhya le Ven 7 Sep - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misumi
V.I.P
V.I.P


Messages : 402
Date d'inscription : 27/07/2012
Localisation : Quel'Thalas

MessageSujet: Re: La deuxième partie du journal de Li Li   Ven 7 Sep - 11:51

Mais heu !!!

Tu trouve pas qu'il manque quelque chose ?



.
.
.

Genre le début ^^ Chapitre 1 quoi ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radhya
Membre
Membre


Messages : 1521
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La deuxième partie du journal de Li Li   Ven 7 Sep - 11:57

J'ai édité le message pour mettre le chapitre un avant le deux Laughing !

Et pour me faire pardonner voici le 3e chapitre dont la sortie n'a pas encore été annoncé par blizzard !

Chapitre trois : Chasse au hozen
Après ma promenade dans la vallée du Point-du-Jour, j’ai pris la route en direction de la
ferme Dai-Lo.
Ce coin superbe est le grenier à grain de l’île Vagabonde, et j’ai lu à la Grande bibliothèque
que le sol de la région est l’un des plus fertiles au monde. Dai-Lo proprement dit est une
petite communauté de fermiers située non loin des Travées, de longues étendues
vallonnées de terre labourée débordant de citrouilles, de carottes et d’autres merveilles.
Toute cette excellente nourriture cultivée en plein air fait de cette zone une cible prioritaire
pour les nuisibles comme les virmens. Ces sales bestioles dévorent absolument tout ce qui
leur tombe sous la dent, mais elles sont particulièrement friandes de légumes.
Mais les virmens ne sont qu’un des problèmes auxquels les fermes doivent faire face. En
m’emmenant à Dai-Lo, le charretier Lun m’a parlé d’un groupe de voleurs hozen qui s’est
faufilé dans le village pour dérober quelques sacs de riz et de légumes. En temps normal,
ces singes tenaces se contentent de rôder du côté de Fe-Feng, au nord-ouest de l’île. Mais
parfois, ils s’aventurent plus loin et causent pas mal d’ennuis.
Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. J’aime bien les hozen ! Ils ont leur propre culture
et leurs propres coutumes. Ils sont complètement cinglés, mais gentiment cinglés.
Néanmoins, de temps à autre, il leur arrive d’être un peu trop cinglés…
J’ai été choquée d’apprendre que personne ne cherchait à retrouver les voleurs. J’imagine
qu’avec les virmens dans les parages, les fermiers de Dai-Lo ont dû se dire que perdre
quelques sacs de nourriture de temps en temps, ce n’était pas si grave. Mais à mes yeux, si
les fermiers laissaient les hozen leur chaparder leurs cultures sans réagir, ces derniers
seraient incités à continuer. C’était notre nourriture qu’ils volaient et il était hors de
question que je les laisse s’en tirer sans réagir !
Lun m’a dit que les hozen avaient été aperçus pour la dernière fois se dirigeant vers la forêt
au nord des Travées, vers une zone appelée les bassins Chantants. Il ne m’a pas fallu
beaucoup de temps pour retrouver leur piste, constituée de carottes mâchouillées et de
têtes de brocolis intactes (j’en ai déduit que les hozen n’apprécient pas les brocolis). J’ai
donc suivi leur trace à travers les forêts d’émeraude entourant les bassins.
J’ai toujours aimé me rendre aux bassins. C’est un endroit paisible et plein de magie. J’ai
passé beaucoup de temps ici, à essayer de tenir en équilibre sur les longs mâts de bois qui
se dressent hors de l’eau. Ces sessions d’entraînement sont assez grisantes, car chaque
chute ne signifie pas uniquement que l’on va se retrouver mouillé. Ces eaux sont plus
étonnantes qu’elles n’en ont l’air…
En fait, au fil des années, toutes sortes d’animaux ont trouvé la mort dans les bassins et
leurs esprits ont fusionné avec les eaux enchantées. Si vous tombez à l’eau… POUF ! Avant
que vous ne puissiez comprendre ce qui vous arrive, vous vous retrouvez à sautiller sous la
forme d’une grenouille ou à ramper dans la boue sous la forme d’une tortue. Il y a même un
bassin qui abrite l’esprit d’une mouffette… Même après avoir levé la malédiction, vous
pouvez être sûr de puer pendant plusieurs jours !
J’ai pris mon temps pour fouiller les alentours, en regardant les petits sauter d’un mât à
l’autre, sous la supervision d’un pandaren nommé Bo Le, un type costaud et très terre à
terre, qui a été l’un de mes professeurs pendant des années. Il a bon cœur, mais autant
d’entrain qu’un seau d’appâts de pêche vieux d’une semaine… On dirait qu’il ne sait dire
qu’une seule chose : « Ne fais pas ça ! » On croirait mon père… Ils sont tous les deux l’exact
opposé d’oncle Chen.
Bo Le m’a vue marcher près des bassins et m’a lancé un regard noir. Il a dû se dire que je
préparais un mauvais tour (et il n’avait pas complètement tort…). Heureusement, il était
trop occupé avec les petits pour venir m’ennuyer.
Finalement, j’ai réussi à trouver les voleurs hozen. Cinq d’entre eux, pour être précise. Ils
traînaient sur la rive du bassin de la moufette et s’amusaient à se pousser dedans. À chaque
fois que l’un d’entre eux tombait et se retrouvait brièvement transformé, les autres
sautaient dans tous les sens, mugissant et braillant comme si une tournée gratuite venait
d’être annoncée à la brasserie Ki-Han.
J’ai aperçu ce qu’il restait des sacs de riz et de légumes sur une colline un peu plus loin,
abandonnés derrière un arbre. Les hozen étaient si occupés à s’amuser qu’ils ne m’ont
même pas remarquée lorsque je me suis dirigée vers leur cachette pour examiner les
reliquats de leur butin. J’ai pu m’approcher jusqu’à portée de main de la nourriture, mais
deux bébés hozen ont soudain surgi de derrière les sacs !
Je ne m’attendais pas du tout à ce que les voleurs puissent être une famille. Ils avaient dû
voler les provisions pour nourrir leurs petits, je n’ai donc pas pu me résoudre à la leur
reprendre. Mais je pouvais tout de même exercer une petite vengeance… J’ai balancé une
des citrouilles volées vers les hozen situés près du bassin, puis j’ai fui à toutes jambes vers
la forêt. Au bruit qui a suivi, je suppose que j’ai dû en faire tomber plusieurs dans l’eau.
Mais tout compte fait, un hozen changé en moufette représente une amélioration au niveau
de l’odeur…
Sur le chemin du retour vers la ferme, j’ai pris la décision de me rendre ensuite dans la
forêt de Pei-Wu, une étendue sauvage dense et effrayante située non loin de Dai-Lo. Pour
moi, me rendre là-bas représentait plus qu’une simple exploration. Quand j’étais petite, il
m’arrivait parfois de pénétrer dans la forêt de Pei-Wu, mais j’ai toujours rebroussé chemin
en quatrième vitesse au bout de quelques pas, bien trop terrifiée pour continuer.
Il était grand temps pour moi d’affronter mes peurs. J’ai réuni quelques provisions à Dai-Lo,
puis j’ai pris la route en direction de la forêt de Pei-Wu, le coin le plus dangereux et le
moins recommandable de toute l’île Vagabonde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misumi
V.I.P
V.I.P


Messages : 402
Date d'inscription : 27/07/2012
Localisation : Quel'Thalas

MessageSujet: Re: La deuxième partie du journal de Li Li   Ven 7 Sep - 16:01

Merci !!
cheers

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misumi
V.I.P
V.I.P


Messages : 402
Date d'inscription : 27/07/2012
Localisation : Quel'Thalas

MessageSujet: Re: La deuxième partie du journal de Li Li   Sam 8 Sep - 14:20

Je veux pas être médisante, mais, franchement ! La tête de Li-li elle me fait vraiment flipper !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radhya
Membre
Membre


Messages : 1521
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La deuxième partie du journal de Li Li   Sam 8 Sep - 15:34

C'est pas faux ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La deuxième partie du journal de Li Li   Aujourd'hui à 9:58

Revenir en haut Aller en bas
 
La deuxième partie du journal de Li Li
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WoWpédie :: Actualités wow :: WoW actu officielle-
Sauter vers: